Thématique

Rosa Luxemburg : Réfléchir, penser pour dépasser le confinement

Ils ont traversé la peur !

« Mon idéal est un ordre social où il me serait permis d’aimer tout le monde.

À la poursuite de cet idéal, je serai peut-être un jour capable d’haïr »

Rosa singulière

Rosa Luxemburg (1871-1919) est une théoricienne et militante socialiste, grande figure du mouvement ouvrier. Elle peut être considérée comme une révolutionnaire humaniste.

 « Mon idéal est un ordre social où il me serait permis d’aimer tout le monde. À la poursuite de cet idéal, je serai peut-être un jour capable d’haïr » Varsovie été 1887. Rosa Luxemburg a 16 ans.

Qui est cette ado à qui tout paraît possible : l’amour et un monde meilleur à n’importe quel prix ?

Petite dernière d’une fratrie de cinq enfants, Rosa naît le 5 mars 1871 à Zamosc, en Pologne, dans une famille juive qui vit en marge des conventions d’usage. On ne parle pas yiddish à la maison et on se tient à distance de la religion. Le père est marchand de bois et la mère mise sur la culture, les langues et l’histoire pour l’éducation de ses enfants. Elle incarne « la noblesse du rêve et de la culture ». 

La petite Rosa est la plus douée de la famille, précoce, attentive et d’une extrême sensibilité. Mais à cinq ans, sa vie bascule. Une douleur insidieuse à la hanche la fait souffrir. Le médecin diagnostique une tuberculose osseuse et la petite fille est immobilisée, confinée à la maison pendant un an.

Quels sont les ressorts de cette enfant vive, alerte, en pleine croissance, pour traverser cette épreuve ?

Le repli imposé modèle son approche du monde et développe trois aptitudes.

  1. Ouvrir les fenêtres de l’imagination, du rêve, de la poésie pour libérer son esprit
  2. Apprendre à penser
  3. Jouer avec les mots : « Les lettres sont sa distraction royale »

Il y a un AVANT, il y a un APRÈS cette immobilisation. Le corps de Rosa en porte les stigmates car elle boitera toute sa vie. Elle devra vivre avec les regards de pitié.

La leçon n°1 d’une Rosa singulière

Rosa, coupée des autres, puise des ressources ailleurs et continue à grandir : lecture, réflexion et écriture.

Et vous ?

Dans ce confinement, avez-vous un livre qui vous a « ouvert l’esprit » et que vous pourriez conseiller à vos proches, à vos équipes, à vos collaborateurs ?

Avez-vous laissé venir les mots ? Tenté un journal ? Essayé des variations créatives à partir de mots jetés au hasard.

Rosa et la maïeutique

Retrouvons Rosa, adolescente après sa longue période de confinement.

Rosa Luxemburg est sortie de son immobilisation, cependant elle ignore tout de la vie sociale.

Élève exceptionnelle, admise au lycée de jeunes filles russes, à Varsovie, pour ses résultats brillants, elle découvre la dure loi de la hiérarchie sociale. En haut de l’échelle, les jeunes filles russes et en bas, les jeunes juives méritantes, comme elle. Elle observe, s’interroge et décide.

« Je ne suis pas moins » mais « je suis plus », ce sera dorénavant son credo.

Le terrain d’expression de Rosa sera l’excellence. Elle démontre ainsi que l’ordre du monde qui la relègue aux derniers rangs est inacceptable et qu’il doit être changé. Pour cela, elle engage le changement immédiatement, dans son quotidien d’étudiante. Elle travaille avec détermination pour s’imposer à la tête du classement scolaire. C’est sa première forme spontanée de lutte.

Sur le plan extérieur et social, les évènements s’enchaînent. Pour Rosa, la solidarité avec les offensés, les humiliés au nom de la morale et de la justice devient un impératif existentiel et la poussent à l’action politique. Son questionnement sur le monde détermine ses choix de vie. Elle ne fera pas comme les autres jeunes femmes juives de l’époque : espérer, chercher un mari et vivre dans l’angoisse de ne pas être choisie.

À 17 ans, elle part pour Zurich, seule ville où une jeune fille peut suivre un cursus universitaire complet. Rosa décide et assume de vivre à plus de 1000 km des siens.

En Suisse, elle découvre le milieu des réfugiés politiques. Ils fuient les lois répressives de certains pays d’Europe et rêvent d’un autre monde.

La leçon n°2 d’une Rosa Interrogative

Dans une période tourmentée, Rosa cherche à adopter d’autres points de vue que ceux communément répandus. Elle adopte un comportement adaptatif et se pose les questions suivantes pour prendre du recul et de la hauteur :

  • Quel est ce monde ?
  • Que se passe-t-il ?
  • Quelles sont les causes et quels sont les effets de ce que l’on vit ?
  • Qu’est-ce qui produit chaque effet ?
  • Quels sont les enchaînements de causes à effets ?

Dans ce contexte si spécifique.

  • Avez-vous pris le temps de vous poser ces questions ?
  • Comment vous sentez-vous après ?

Rosa aux multiples dimensions : Intellectuelle, femme et chef politique 

Retrouvons Rosa nouvellement arrivée à Zurich.

Dans l’atmosphère paisible de la Suisse démocratique, Rosa peut s’épanouir, libre et engagée politiquement.

La jeune femme rencontre le fascinant et séduisant Léo Jogichès, une légende vivante, connu des cercles révolutionnaires de Pologne. Léo décèle très vite chez Rosa la puissance d’un mentor politique.

En effet, elle éblouit par la profondeur de sa pensée, la palette de ses dons et la sincérité de son engagement. Avenante et spontanée, Rosa captive son auditoire. Elle est capable de discours enflammés dont le magnétisme puissant galvanise les foules.

Conseiller de l’ombre, Léo réoriente Rosa vers des études d’économie, de statistiques et de philosophie. Ensemble, ils forment jusqu’au bout un tandem amants-compagnons de lutte où le partage intellectuel et la liberté seront toujours ressourçants pour Rosa.

Rosa devient bientôt une figure politique respectée et reconnue, capable de trouver les mots qui flagellent l’adversaire et emportent l’adhésion. Elle parcourt l’Europe, s’exprime dans toutes les langues, allemand, français, russe, polonais, italien pour dénoncer les campagnes de propagande des Etats dont le principal objectif est de monter les individus les uns contre les autres.

En août 1914, malgré l’énergie considérable qu’elle déploie pour alerter sur le cataclysme humain qu’elle pressent, la guerre est votée par son parti politique, le parti social-démocrate.

Elle est arrêtée, incarcérée pendant 48 mois.

Comment cette femme au don incroyable pour captiver les masses peut-elle vivre dans le silence, recluse en prison ?

La leçon n° 3 d’une Rosa Sensible :  

Goûter la rêverie d’un instant pour gagner en légèreté

Voici les paroles que Rosa nous adresse, aujourd’hui, depuis le fond de sa cellule, en 1917

« Je voudrais vous crier par-dessus les murs.

« Je vous en prie : faites attention à cette superbe journée même si vous êtes occupés par mille tâches, n’oubliez pas de lever la tête un instant et de jeter un œil à ses immenses nuages argentés et au paisible océan bleu dans lequel ils flottent. Faites attention à cet air plein du souffle passionné de ces dernières fleurs de tilleul, à l’éclat et la splendeur de cette journée car ce jour ne reviendra jamais… Jamais ! »

Et si vous tentiez l’expérience d’une contemplation subtile du ciel d’aujourd’hui ?

Ressentez-vous un mieux ?

Rosa Luxemburg, concentrée et visionnaire.

Enfermée, en prison, Rosa s’impatiente. L’inactivité imposée est là. La dépression et l’angoisse la menacent quotidiennement. Pour les surmonter, elle se concentre sur ce qui lui procure plaisir et énergie : rester connectée aux autres, penser, apprendre.

Elle met toute sa passion et son intelligence à maintenir le lien avec sa communauté d’engagés politiques à travers une correspondance où chaque mot est pensé, pesé, choisi en fonction des attentes de chacun.

Elle rédige aussi des textes sur la situation politique que ses amis diffusent ensuite. Sous sa plume indignée, on peut lire à propos de la guerre et de la Révolution bolchevique.

 « La guerre actuelle s’avère non seulement un gigantesque assassinat mais un suicide collectif de la classe ouvrière. »

« La domination d’une minorité par la terreur ne conduira jamais au socialisme ».

Elle renforce sa culture, en remobilisant sa motivation de l’étudiante qu’elle a été, sa soif juvénile de réflexion, de connaissance et de savoir.

Elle ose la curiosité et se concentre sur des livres inhabituels comme un manuel de géologie allemande.

Elle découvre du nouveau et s’émerveille : « on a retrouvé, sur une place d’argile pétrifiée depuis des millions d’années, la marque des gouttes d’eau d’une brève averse ». Le calme et la joie l’envahissent.

En janvier 1918, la révolution allemande est proclamée. En janvier 1919, des combats éclatent à Berlin sous l’impulsion de l’aile gauche du parti social démocrate. Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg sont à la tête des forces qui veulent orienter la révolution vers un socialisme démocratique. Ils sont pourchassés dans Berlin. Rosa sera assassinée le 19 janvier 1919 par des officiers chargés de la répression de l’insurrection.

La leçon n° 4 d’une Rosa éprise de connaissance et de réflexion

Optez pour l’empathie : mettez-vous à la place de vos proches/de vos collaborateurs. Essayez de comprendre ce qu’ils ressentent, ce qu’ils voient de leur environnement, ce qui les préoccupe, ce qui leur fait du bien.

Et si vous profitiez de ce temps suspendu pour approfondir un domaine de connaissance nouveau, inédit, décalé par rapport à votre quotidien personnel et professionnel : Qu’avez-vous envie d’approfondir ?

Et si vous faisiez comme Rosa : repérer dans ce que vous apprenez, les choses qui vous font du bien puis les partager ?

Pour changer sa représentation mentale du stress généré par le COVID19, faites comme Rosa Luxemburg :

  1. Ouvrez les fenêtres mentales de votre esprit et partagez : livres, journal de bord, notes, etc..
  2. Prenez le temps de vous poser des questions sur le sens de cet événement, ses causes, ses conséquences
  3. Rêvez en observant le ciel, les nuages et mille et un détails d’une journée
  4. Optez pour l’empathie en vous mettant « dans les souliers de vos proches » et cultivez votre esprit en explorant un domaine nouveau pour vous.

Pour aller plus loin :

  • Max Gallo « Une femme rebelle- Vie et mort de Rosa Luxemburg » - Presse de la Renaissance
  • Film Arte : Rosa Luxemburg : Rebelle et Visionnaire
Il n'y a pas encore de fiche dans cette section.